RETOUR


Consommation. Comment s'y retrouver pour acheter français ?

par webmaster le 07-03-2016

Comment aider les éleveurs français en faisant ses courses?

CONSOMMATION Comment s’y retrouver pour acheter français ?

Le logo
Le logo - SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Ils vont retrouver l’herbe verte et le grand air : les animaux du Salon de l’agriculture quittent ce dimanche la porte de Versailles. De cette édition, on retiendra surtout les manifestations des éleveurs français en proie à une crise sans précédent. Le gouvernement a débloqué des aides financières mais les consommateurs peuvent aussi les soutenir en achetant français.

L’indication « Viandes de France »

Ces dix labels, qui existent depuis 2014, assurent que la viande est issue d’animaux nés, élevés, abattus, découpés et transformés en France. « Le consommateur a ainsi la possibilité de donner la priorité à ce qui est issu de l’élevage français avec toutes les garanties de qualité, de normes environnementales, de bien-être animal et de normes sociales », explique Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture.

Les logos Viande de France.
Les logos Viande de France. - viandes-de-france.fr

Ces logos concernent la viande, mais aussi les produits élaborés à base de viande, la charcuterie et les plats cuisinés. Destinés à rassurer les consommateurs après le scandale de la viande de cheval en 2013, ces logos sont encore méconnus du grand public car peu apposés sur les produits : une enquête réalisée par Europe1 fin 2014 révélait que seulement 3% des viandes de porc et un tiers de la viande bovine française portaient le logo. Seule la volaille semblait vouloir montrer patte blanche : 55% des morceaux de poulet ou de dinde étaient porteurs du logo.

Vérifier l’origine des produits

Pour aider les éleveurs français, mieux vaut savoir lire les étiquettes. Les produits transformés (plats cuisinés, sandwichs, nuggets, charcuterie…) ne sont pas obligés, en vertu d’une réglementation européenne, à indiquer l’origine des viandes. Résultat, 54% des produits transformés à base de viande ne donnent aucune information au consommateur, d’après une étude de l’UFC-Que choisir réalisée en février dernier. L’association de consommateurs a relevé une disparité importante selon les marques.

>> A lire aussi : Une pétition en ligne pour exiger de Bruxelles l’étiquetage de l'origine de la viande