RETOUR


Le Collectif Jean Drouant entend bien continuer à mobiliser

par webmaster le 13-06-2016

Enseignement. Le collectif Jean Drouant entend bien continuer à mobiliser.

Cf. Resto 58 – Emploi / Formation – Zepros 38 – juin 2016.

……<<  Trois parties en présence. Dans ce dossier, au-delà de la communauté Jean Drouant, il y a trois parties en présence : l’APHRL, propriétaire de l’immeuble du 20 rue Médéric, la région Ile-de-France, responsable des lycées et de leurs financements, et enfin l’Académie de Paris. François Weil a exprimé le souhait que ces trois parties parviennent à un accord. >>

Pour sa part, Didier Chenet, le président de l’Ecole hôtelière de Paris, réagit en se limitant à deux points. << D’une part, je constate que l’Education nationale se rend compte que nous sommes bien propriétaires de cet établissement et que nous pouvons décider ce que nous voulons en faire. D’autre part je ne réponds pas à ces polémiques stériles. Ce qui m’importe, c’est l’avenir de nos jeunes et l’avenir de la profession. >> Cf. Tokster.com

<< Dans votre ascension professionnelle, soyez toujours très gentils avec ceux que vous dépassez en montant. Vous les retrouverez au même endroit en descendant. >>  Woody Allen.

N.d.l.r. Association des Anciens élèves – membre du Collectif Jean Drouant.

N’est pas promis à un bel Avenir …. Sans la compétence, faite de formation, d’expériences, de connaissances, de Savoir- faire, de Savoir-être, de motivations et de bien d’autres choses encore…. << Dans une << démocratie >>, n’est-il pas impensable d’exprimer haut et fort un « attachement viscéral…>>, à l’Institution des 80 ans de l’EHP. Lycée hôtelier Jean Drouant (1936 / 2016). ! C’est certainement des qualités de concertation et de dialogue, qui font défaut, à certains interlocuteurs !!....

«  Communiquer >>, c’est dans le domaine du possible…mais compte-tenu des nouvelles technologies médiatisées, attention aux suites «  irréversibles », et, ceci au détriment de l’intérêt général, et des nouvelles générations d’élèves et d’étudiant(e)s. >>