RETOUR


Une délégation du Collectif Jean Drouant, reçue C.R. IDF.

par Pierre Berthet le 01-08-2016

Une délégation du Collectif Jean Drouant reçue au Conseil régional IDF


lundi 1 août 2016 15:19 - L'hôtellerie-restauration











Elèves et anciens élèves de l'Ecole hôtelière de Paris, lycée Jean Drouant sont montés au créneau en avril dernier pour le maintien du lycée hôtelier., avec André Daguin  et son épouse, tous deux ancien(ne)s élèves de l'EHP./lycée Jean Drouant., promotion qui fête cette année son 60e anniversaire de sortie !!

75 - Paris Deuxième rencontre du Collectif Jean Drouant avec le Conseil régional d'Ile-de-France, après la manifestation qui s'est déroulée sous les fenêtres de Valérie Pécresse, en avril dernier, suite à l'annonce de l'extension du CFA Médéric par ses propriétaires

. Etaient présents : Cynthia Perrod, Gilles Fréchet, Serge Mainguy (corps professoral), Yann Marolleau, conseiller principal d'éducation, Sonia Mottet et Nathalie Hasenboelehler (association des parents d'élèves). « Nos échanges ont porté sur les travaux de rénovation d'une partie des locaux et de l'entrée sans cesse repoussés par le propriétaire de l'immeuble et l'absence de convention de fonctionnement entre les 2 entités hébergées (CFA Médéric / lycée Jean Drouant) » ont-ils indiqué, en précisant toutefois que les travaux de sécurité allaient être effectués. Mais uniquement ceux-là.

« Aucune nouvelle convention de fonctionnement n'est prévue. La convention quinquennale, prorogée jusqu'en août 2013, n'a pas été reconduite. Depuis cette date, le lycée Jean Drouant supporte seul toutes les charges financières liées au fonctionnement de l'immeuble et des installations sans aucun reversement de la part du CFA. Le manque à gagner est de l'ordre de 250 000€ » déplore le Collectif qui estime que le lycée se retrouve « pris en otage » et rappelle l'historique de l'établissement : « Rares sont les établissements dotés d'une notoriété et d'une image aux plans national et international. Assurer l'avenir du lycée Jean Drouant devrait servir d'atout dans la volonté exprimée au plus haut niveau de faire de l'hôtellerie et du tourisme un secteur majeur de développement économique. » Le lycée « doit poursuivre sa mission sur le site Médéric qui a formé des générations de professionnels depuis 80 ans et site dans lequel les investissements et grands travaux qui ont ponctué son existence ont été largement financés par le denier public ».