RETOUR


Réussite: Emmanuel Sauvage associe hôtellerie luxe vie quartier

par webmaster le 13-06-2017

Réussite : Emmanuel Sauvage associe hôtellerie de luxe et vie de quartier


lundi 12 juin 2017 14:35 - L'hôtellerie - restauration


Paris (75) Directeur général du groupe Evok Hotels Collection, Emmanuel Sauvage prône le luxe décalé. Pour surprendre sa clientèle, il aime casser les codes de l'hôtellerie, tout en restant accessible aux riverains de ses établissements.





Emmanuel Sauvage dirige le groupe Evok Hotels Collection depuis 2014.



Il a toujours voulu travailler dans l'hôtellerie. Au départ, plutôt dans le service. Mais au fil de son cursus au lycée hôtelier de Blois (Loir-et-Cher), Emmanuel Sauvage va opter pour l'hébergement. 'J'ai horreur de la cuisine. Pourtant, j'en ai fait pendant trois ans au lycée et je m'aperçois que ces bases m'aident tous les jours', reconnaît-il. Son BTS en poche, il débute au sein du groupe Les Hôtels de Paris, puis dirige, à 25 ans, le Marceau Bastille, un 4 étoiles proche de la gare de Lyon (XIIe), dont le propriétaire est aussi celui du futur Burgundy (Ier). Cet hôtel de la rue Duphot est encore en chantier lorsqu'Emmanuel Sauvage en récupère la direction en 2009. Il passe alors de 25 salariés à manager, à une équipe d'une centaine de personnes, avec une activité de restauration à assurer, 'ce qui était nouveau pour moi'. Mais, avec le recul, il confie : 'Dans un hôtel sans restaurant, on s'ennuie. Le relationnel est passionnant avec le chef, l'équipe, les clients. Chaque jour, on se remet en question. Rien n'est jamais acquis dans la restauration.'

'Nous créons des lieux de destination'

En 2014, il est sollicité pour développer un nouveau groupe hôtelier de luxe, dont les bases ont été posées en 2013. Emmanuel Sauvage s'embarque dans l'aventure, aux côtés de l'investisseur Pierre Bastid. Le groupe Evok Hotels Collection est né et se positionne dans le luxe décalé, en marge des palaces, mais au plus proche des attentes de clients exigeants et avides d'expériences. L'histoire débute avec des chalets à Courchevel et le rachat en 2014 du Restaurant du Palais-Royal, sa réouverture en 2015, après une rénovation menée par l'architecte d'intérieur Christophe Tollemer, et une première étoile Michelin en 2017. Parallèlement, le groupe planche sur un hôtel 5 étoiles de 54 chambres et suites, situé avenue de l'Opéra (Ier) et pensé par le décorateur Jean-Louis Deniot : c'est le Nolinski. Il a ouvert ses portes durant l'été 2016, avec brasserie (Réjane), comptoir de vente à emporter (Rej) et spa plongé dans l'obscurité avec couloir de nage de 20 mètres. 'Nous créons des lieux de destination, explique Emmanuel Sauvage. Pour chacun de nos établissements, nous nous immisçons dans la vie du quartier. Nous voulons rester accessibles aux riverains du même profil que notre clientèle.' À cela s'ajoute une personnalité issue de l'univers de la décoration ou du design pour chaque adresse du groupe. 'Nous voulons casser les codes', souligne le patron d'Evok Hotels Collection. Ainsi, après Christophe Tollemer et Jean-Louis Deniot, le choix du duo Bastid-Sauvage s'est porté sur Philippe Starck. Le designer va signer le prochain hôtel du groupe, situé rue de la Pompe (XVIe), dans un immeuble de tri postal. Baptisé Brach, il ouvrira au printemps 2018, comptera une soixantaine de chambres et suites, disposera d'un club de sport avec piscine de 25 mètres, 'où les enfants du quartier pourront apprendre à nager', d'un potager avec cours de jardinage et d'une pâtisserie accessible depuis la rue.

 
Deux nouvelles adresses dans le Marais en 2019

'Désormais, notre objectif est d'ouvrir un hôtel par an', affirme Emmanuel Sauvage. En 2019, le groupe va s'implanter rue du Temple (IIIe), dans le Marais, avec un hôtel de 44 chambres et un restaurant, le tout imaginé par le décorateur Tristan Auer. Dans le même temps, sur la place des Vosges, toute proche, une résidence d'appartements de luxe ouvrira elle aussi. Autre projet 'bien avancé' : un hôtel à Venise. 'Aux jeunes qui souhaitent se lancer dans l'hôtellerie, je leur dis d'être patients, conclut Emmanuel Sauvage. On ne devient pas cadre ou manager tout de suite. L'apprentissage du terrain est primordial, car nos métiers sont des métiers d'expérience. En tant que directeur général, je suis aussi capable de porter des assiettes, si besoin. Enfin, il faut respecter le travail de tous, dynamiser les équipes et ne pas compter ses heures.'


Anne Eveillard
 

Emmanuel Sauvage en 5 dates
1977 : naissance à Châteauroux (Indre).
1997 : BTS hôtellerie-restauration au lycée des métiers de l'hôtellerie et du tourisme de Blois (Loir-et-Cher).

2009 : directeur général de l'hôtel Burgundy, à Paris (1er).

2014 : directeur général du groupe Evok Hotels Collection.

2018 : ouverture de l'hôtel Brach (Evok Hotels Collection) à Paris (16e), imaginé par Philippe Starck.