RETOUR


Viva Technology: Quatre start-up bien décidées surprendre

par webmaster le 16-06-2017

Viva Technology: Quatre start-up bien décidées à nous surprendre

HIGH TECH Jusqu’à samedi à Paris, le salon Viva Technology fait la part belle aux créateurs et inventeurs et réunit 5.000 start-up dont de très nombreuses françaises. «20 Minutes» a débusqué certaines des plus innovantes…

Christophe Séfrin – 20 Minutes

Publié le 16/06/17 à 00h54 — Mis à jour le 16/06/17 à 00h55

Viva Technology offre une place de choix à la robotique. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Silence, ça germe. La seconde édition du salon Viva Technology qui se tient en cette fin de semaine (jusqu’à samedi) à Paris, se veut plus anglophone que l’an passé, avec déjà des allures de rendez-vous international.

En visite à Viva Technology ce jeudi, le président Macron en a profité pour lancer un fond d’investissement de 10 milliards d’euros dans le soutien à l’innovation et a invité organisateurs et exposants à faire de Viva Technology « le nouveau CES », en référence au salon de l’électronique Consumer Electronic Show qui a accueilli en janvier à Las Vegas quelque 4.000 exposants.

>> A lire aussi : VIDEO. Viva Technology: On a suivi l'entraînement d'un Fight code et on a fini KO

A Paris, les start-up sont au nombre de 5.000. Accueillies pour certaines sous l’aile de grandes entreprises, comme Engie, Orange, TF1 ou LVMH, elles disposent le plus souvent d’un coin de bureau pour se dévoiler, voire se révéler. « 20 Minutes » est allé à la rencontre de celles qui vont, peut-être, changer vos vies…

Wombee : elle développe un réseau social dédié aux hôtels

Créée par Hélène et Rodolphe Bégard, cette start-up deauvilloise est dédiée aux voyageurs. Ses fondateurs, qui s’ennuyaient le soir lorsqu’ils étaient en voyage professionnel, ont eu l’idée d’une application iOS/Android pour mettre en relation les personnes fréquentant un même hôtel, voire une même résidence d’étudiants ou d’un camping.

Wombee, un réseau social dédié aux voyageurs. - WOMBEE

Avec Wombee, chacun peut dévoiler ses bons plans, créer des activités, etc. De leur côté, les hôteliers partenaires (déjà 200 établissements) peuvent utiliser Wombee pour envoyer des promotions, proposer un service de conciergerie… La start-up entame actuellement sa seconde levée de fonds.

Foodini : elle imprime vos petits fours en 3D

La start-up barcelonaise Natural Machines a mis au point une imprimante permettant de fabriquer des petits fours en impression 3D.

Foodini propose d'imprimer en 3D vos petits fours. -

En utilisant de classiques ingrédients à intégrer dans des réservoirs à l’arrière de la porte de l’appareil (de la taille d’un gros four à micro-ondes), il suffit de sélectionner une recette sur l’écran tactile et de laisser la machine jouer les maîtres queux. Compter quand même 25 minutes pour confectionner six pièces… Lancée sur Kickstarter, Foodini est désormais commercialisée sur le site de son constructeur… à 4000 euros.

Haapie : elle crée des robots sociaux et cognitifs

Fondée à Rennes en 2015, cette start-up se spécialise dans le développement d’interfaces hommes machines.

A Rennes, Haapie développe des robots d'accueil depuis 2015. -

A l’actif de Haapie, des petits robots de table pour les établissements publics afin de promouvoir la vie locale, mais aussi Maava, un robot d’accueil dont la vocation est de se trouver à l’entrée de bâtiments pour renseigner les visiteurs. En recherche d’investisseurs, mais aussi d’autres start-up spécialisées dans l’intelligence artificielle, Haapie a livré ses premiers clients en 2016.

Sombox : elle développe des micros chambres pour faire la sieste

Originaire de Caen, Sombox a eu l’idée de micro chambres de 2 mètres carrés qui pourraient être installées dans les gares, les aéroports, ou les stations d’essence sur les autoroutes.

Sombox développe des micro-chambres pour lutter contre la fatigue des conducteurs. - SOMBOX

Optimisées pour le repos et utilisant les principes de la luminothérapie, de l’aromathérapie et de la musicothérapie, les Sombox peuvent être utilisées pour des siestes de 30 minutes, 90 minutes, voire pour plusieurs heures (à partir de 6 euros les 30 minutes). But avoué : « vaincre les dangers de l’hypovigilance (l’état intermédiaire entre la veille et le sommeil, NDLR) et réduire le nombre de morts sur la route ». Les premières Sombox et leur lit de 90 x 200 cm avec alèses jetables devraient être implantées en 2018.

* Paris Expo, Porte de Versailles (vendredi de 8 heures à 19 heures ; samedi de 9 heures à 19 heures).