RETOUR


Comment sensibiliser les clients bons gestes pour la planète ?

par webmaster le 22-07-2017

Comment sensibiliser les clients aux bons gestes pour la planète ?


vendredi 21 juillet 2017 11:45 - L'hôtellerie-restauration


Pas facile d'inciter la clientèle à se servir plusieurs jours d'une même serviette ou à dormir dans les mêmes draps. Certains hôtels font de la pédagogie, quand d'autres récompensent les bonnes volontés.



© DR

En Polynésie, les hôtes du Brando sont invité à découvrir les coulisses de l'éco-resort.



D'emblée le client est informé. Il a connaissance de la dépense énergétique de la chambre qu'il occupe. Au petit déjeuner, il sait que café et chocolat sont issus du commerce équitable, que le pain est bio et que les yaourts viennent d'une ferme voisine. L'hôtel EcoNuit de Guérande (Loire-Atlantique), un 2 étoiles de 70 chambres, se positionne comme 100 % durable. Car de sa conception jusqu'à ses prestations, tout est pensé en faveur de l'environnement. Un parti pris qui plaît : en 2016, l'hôtel guérandais a enregistré un taux d'occupation moyen de 55 %. Si bien qu'un deuxième établissement de 83 chambres vient d'ouvrir ses portes à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

'Deux profils de clientèle séjournent dans des hôtels sensibles à l'écologie : ceux qui ont ce même engagement dans leur vie quotidienne, et ceux qui veulent vivre une expérience aussi bien en goûtant à du thé bio en vrac au petit déjeuner qu'en lisant les étiquettes explicatives sur les circuits courts des produits d'accueil', constate Nadine Witczak, directrice de l'Amiral, un hôtel 2 étoiles à Nantes (Loire-Atlantique), doté des labels Clef verte et Ecolabel. Une expérience client qui peut aller plus loin encore. En Polynésie, l'éco-resort The Brando partage sa 'green attitude' avec ses hôtes. Ils sont invités, par exemple, à rencontrer la population locale ou à découvrir les coulisses du resort, doté notamment de citernes qui récoltent l'eau de pluie pour les piscines, toilettes et laveries.


7 € de moins si on se passe de ménage

'Depuis la COP21, l'écologie est une évidence et les clients des hôtels sont prêts à faire des efforts au profit de l'environnement', observe Philippe François, créateur et président d'Ecorismo. Pour les motiver un peu plus encore, certains établissements jouent sur les prix. Les hôtels Eklo, à la fois économiques et écologiques, proposent des chambres à partir de 24 € si on est prêt à se passer de télévision, de serviettes ou encore de ménage. Sinon, c'est un coût supplémentaire. Même dynamique, mais inversée dans son fonctionnement, au sein des hôtels Nomad, où le prix de départ de la chambre est tout inclus. Un prix que le client peut ensuite faire baisser jusqu'à 50 %, en fonction de ses choix et de la durée de son séjour. S'il n'a pas besoin de changer de serviettes, il économise 2 € par nuit ; s'il se passe de ménage en chambre, il gagne 7 € par nuit ; s'il n'a pas besoin de changer les draps, c'est 2,5 € en moins sur sa note pour la nuit. Une autre façon de fidéliser tout en oeuvrant pour une bonne cause.



Anne Eveillard