RETOUR


Les régions les plus attractives pour travailler

par webmaster le 19-06-2018

Les régions les plus attractives pour travailler


lundi 18 juin 2018 17:16 - L'Hôtellerie - restauration


75 - Paris Pas évident de choisir où s'installer quand on est jeune actif. Parmi les régions porteuses à envisager pour les diplômés, l'Île-de-France propose de nombreuses opportunités, suivie de près par la Nouvelle-Aquitaine.

© GettyImages
Inutile de partir à l'autre bout du globe, l'Hexagone et ses régions les plus porteuses offrent de belles opportunités d'emploi.

Qualité de vie, belles opportunités de travail, rémunérations alléchantes… Les critères sont nombreux quand on souhaite s'établir quelque part dans l'Hexagone pour bâtir sa carrière professionnelle. Régulièrement, certains journaux publient même un palmarès des meilleures villes de France où il fait bon vivre.

Véritable indice des bassins d'emploi les plus porteurs, l'enquête Besoins en main d'oeuvre (BMO), publiée chaque année par Pôle Emploi et le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc), est parue il y a peu. Cette année encore, l'étude consacre l'hôtellerie-restauration comme l'un des premiers pôles de recrutement dans l'Hexagone, regroupant 12,2 % des projets (soit 286 642 offres d'emploi). Un chiffre qui illustre, sans nul doute, le poids structurellement fort des activités de l'hôtellerie-restauration au sein du tissu économique français.

Si la moitié des recrutements (55 %) reste en contrats saisonniers, cette proportion est à la baisse par rapport à l'an passé (- 6 points). Sans grande surprise, les métiers les plus recherchés sont  les serveurs (63 %), les aides en cuisine, apprentis et employés polyvalents de la restauration (41 %) et les cuisiniers (52 %). Cette embellie ne doit pas cacher les difficultés des (futurs) employeurs, qui s'attendent à avoir plus de mal à recruter cette année. Ceux-ci estiment les tensions à venir sur '50% des projets d'embauche'.


Belles opportunités d'emploi

Alors, pour peu que l'on vise juste – en matière de métiers comme de régions, les jeunes actifs ont dès lors une carte à jouer. L'Île-de-France (39 300 projets en perspective pour l'année à venir), avec ses nombreux touristes et ses parcs d'attraction, proposent de vraies belles opportunités d'emploi dans le secteur. 

Avec 31 675 projets, la Nouvelle-Aquitaine suit de près. Trois employeurs potentiels sur site : les thermes de Dax, qui recrutent régulièrement du personnel hôtelier. Ou encore Burger King, qui prévoit l'embauche d'une centaine de collaborateurs à Brive-La-Gaillarde grâce à l'ouverture d'un centre commercial, et enfin l'enseigne Vapiano, avec l'ouverture d'un restaurant à Pau (100 CDI) et à Bordeaux. Souvent baptisée la Cité du vin, cette dernière est aujourd'hui à 2 h 04 de Paris en TGV, contre 3 h 14 il y a encore quelques mois. De bon augure pour attirer de nouveaux postulants, en provenance de la capitale.

En hiver, la Tarentaise en Savoie et ses stations de ski constituent aussi une piste intéressante. Dans la région Auvergne-Rhône Alpes, ce ne sont ainsi pas moins de 41 510 projets qui ont été recensés par Pôle Emploi. Le Club Med prévoit notamment l'embauche de 1800 collaborateurs sur les Arcs, Samoëns ou encore Val-Thorens. 

Plébiscitée par les touristes, Lyon a aussi le vent en poupe. Incontournable évidemment, la Provence-Alpes-Côte d'Azur (avec Marseille et Nice en tête) attire des candidats. Et offre en retour plus de 45 000 projets sur des postes en cuisine comme en service. L'Occitanie ferme la valse des régions les plus porteuses (36 250 projets en 2018), avec Toulouse et Montpelier en tête de pont.


Mylène Sacksick