RETOUR


Paul Géraldy : Tristesse chaque jeu, commencer par l' apprendre

par Pierre Berthet le 04-12-2018

La tristesse de chaque jeu : écrivait Paul Géraldy, commencer par l'apprendre


Car chacun sait que l'exercice de nos métiers exige de ceux qui s'y consacrent

professionnellement une formation sérieuse et complète.

<< La tristesse de chaque jeu  >>, écrivait Paul Géraldy,  << est qu'il faut

commencer par l'apprendre. >> Il est aussi permis de penser que l'on puisse

aussi bien retourner cette formule. Apprendre est-il  : nécessairement un

exercice pénible ? N'est-ce pas au contraire, un mode d'exaltation de la

personnalité et beaucoup d'entre nous ne se souviennent-ils pas de leurs

années d'études comme l'une des périodes les plus agréables de leur

existence ?


Nous avons entendu dire des élèves de l'école hôtelière, qu'ils avaient

choisis leur école par vocation ... , ou bien, pour ceux qui l'avaient

adoptée un peu par hasard, qu'il était devenu une vocation. On imagine

en effet, combien la tâche est délicate et réclame de métier, mais aussi

d'intelligence et de qualité de coeur.

Pierre Berthet