RETOUR


Le gouvernement valide la flambée du prix des cigarettes

par webmaster le 28-02-2019

Le gouvernement valide la flambée du prix des cigarettes

  • Par  Ivan Letessier
  • Mis à jour le 28/02/2019 à 07:28
  • Publié le 27/02/2019 à 20:12

INFO LE FIGARO - Celle-ci sera inscrite au Journal officiel pour une entrée en vigueur dès ce vendredi.

Buralistes et industriels du tabac auront retenu leur souffle jusqu'au bout. Le gouvernement a attendu la dernière limite pour valider la nouvelle liste des prix des cigarettes. L'arrêté ministériel devrait entrer en vigueur dès vendredi: le 1er mars s'applique la nouvelle tranche de hausse des taxes imposée par le gouvernement qui veut porter le prix du paquet de cigarettes à 10 euros en 2020.

» LIRE AUSSI - Cigarettes: les ventes partent en fumée sous l'effet de la politique anti-tabac

L'arrêté, signé par Agnès Buzyn, ministre de la Santé, et Gérald Darmanin, son homologue au Budget, était prêt depuis quinze jours, les industriels ayant remis leurs prix fin janvier à l'administration des Douanes. Mais, selon des sources proches des industriels, il était bloqué à Matignon depuis, car l'entourage du premier ministre craint l'impact de l'annonce d'une nouvelle hausse des prix du tabac: les «gilets jaunes» ont remis le sujet du pouvoir d'achat au centre du débat, faisant douter le gouvernement sur la poursuite de sa politique.

La crainte de la contrebande

Cette fois, celui-ci n'a pas renié ses engagements, et le prix du paquet de cigarettes va bel et bien continuer de flamber. La plupart des hausses, tenues secrètes jusqu'à la publication au JO, devraient être de 50 à 60 centimes par paquet. Le prix de celui de Marlboro, la marque la plus vendue en France, pourrait atteindre 8,80 euros.

«Cette hyperinflation va se traduire à nouveau par une diminution du marché légal et une augmentation de la contrebande et des achats réalisés à l'étranger sans garantie de faire baisser la consommation réelle», assure un industriel. La publication tardive de la liste de prix devrait par ailleurs semer la panique chez les buralistes, qui n'auront que 24 heures pour changer les étiquettes…

VOIR AUSSI - Loïc Josseran: «La hausse du prix du tabac est l'un des leviers les plus efficaces pour lutter contre le tabagisme»