RETOUR

Prototypes insolites pour convaincre clients revenir restaurants

par webmaster le 13-05-2020

Prototypes insolites  pour convaincre clients revenir dans les restaurants

Restauration - mardi 12 mai 2020 16:05 – L’Hôtellerie - restauration


Paris (75) Patrick Jouin, designer préféré d'Alain Ducasse, a mené avec lui une réflexion sur les aménagements qui pourraient convaincre les clients de revenir, en toute confiance, au restaurant. Les premiers objets conceptualisés, pratiques, élégants, efficaces contre la propagation du virus et surtout peu coûteux seront évalués, en situation réelle, dès la semaine prochaine.

En matière de design et de restauration, Patrick Jouin sait de quoi il parle : il a participé à l'ouverture d'une trentaine de restaurants aux côtés de grands chefs comme Christian Le Squer, Marc Haeberlin, Thierry Marx et Alain Ducasse. Il connaît donc parfaitement les contraintes propres à cette activité. “Les clients ne peuvent pas manger avec des masques. Le plexiglas est trop visible et cher. C’est Alain Ducasse qui a eu l’idée d’utiliser le film plastique des fleuristes. J’ai imaginé une barrière physique efficace en forme d’ellipse, placée en centre de table, peu encombrante et maintenue par un support en bois ou en métal. La pièce, élégante et peu couteuse, cintrée pour éviter les reflets, est si fine qu’on ne la voit pas. L’inconvénient, ce sont les déchets puisque les ellipses sont jetables. Pour séparer les tables, j’ai conceptualisé des paravents jetables avec la même matière. Ces prototypes seront testés les jours prochains”, s’enthousiasme le designer.  “Le restaurant va se mettre dehors” “Il y a les initiatives immédiates pour faire revenir les consommateurs et celles à plus long terme, en fonction du futur incertain de cette pandémie. Le verre pourrait devenir une alternative au film jetable. La valorisation des espaces ouverts est un futur immédiat, mais la place des fumeurs en terrasses doit être revue. Les pouvoirs publics devraient rendre de l’espace public aux restaurateurs et s’organiser pour que du mobilier, comme des consoles, puissent demeurer sur le pavé pendant les beaux jours”, envisage le concepteur des stations Vélib. “Paiement sans contact,  menu électronique ou ardoise…, le sans-contact est déjà opérationnel. De même, le port du masque pour le personnel ne pose pas de problème. C’est une évidence. Il s’agit juste de le rendre acceptable avec des choix originaux de couleurs, de l’humour. Pourquoi ne pas dessiner une bouche sur le tissu ?”  Plus que d’ère, la restauration doit changer d’air “Mais une difficulté majeure n’a pas, à ce jour, trouvé de solution et ce sera le vrai souci à venir dans la restauration, s’inquiète Patrick Jouin. La modélisation d’une transmission avérée du Covid-19 dans une salle de restaurant en Chine par les flux d’air a démontré l’enjeu à venir de cette question sanitaire dans la restauration. “Certains lieux ne peuvent pas fonctionner sans climatisation. Ce traitement de l’air n’est plus acceptable car il peut être délétère. C’est une leçon à l’échelle de la planète. Les purificateurs sont bruyants et inefficaces sur les virus. Il faut plancher sur d’autres solutions”, affirme le créatif.


#coronavirus #reprise #restauration


Francois Pont


Les concepts les plus fous agitent les réseaux sociaux


Déjeuner dans des serres à Amsterdam avec des plats délivrés à l’extrémité de planches en forme de rames, repas dans des parloirs en plexiglas en Italie ou autour de tables agencées comme des lits superposés, service d'un banquet avec des clients alignés en rang d’oignon tel un jury d’assises... Les concepts se bousculent sur la toile sans perturber la retenue courtoise de Patrick Jouin : “Être juste poète est trop facile. Les belles idées qui ne marchent pas ne m’intéressent pas. Et, vous savez, Alain Ducasse déteste les problèmes. Il n’aime que les solutions !”