RETOUR


Paris et Madrid veulent mettre fin à la guerre du vin

par webmaster le 26-07-2017

Paris et Madrid veulent mettre fin à la «guerre du vin»

Paris et Madrid veulent mettre fin à la «guerre du vin»


Les ministres de l'Agriculture français et espagnol tentent d'enterrer la hache de guerre sur les différends viticoles et commerciaux qui se multiplient dans le secteur du vin.

Le ministre de l'Agriculture français, Stéphane Travert, et son homologue espagnole, Isabel Garcia Tejerina, veulent régler les différends commerciaux dans le secteur du vin opposant les deux pays depuis 2016. Ceux-ci donnent lieu à des actions violentes de protestation dans la région Languedoc-Roussillon, où les viticulteurs dénoncent la concurrence du vin espagnol, moins cher, et la hausse en France des importations des vins vendus en vrac.

Mardi, les deux ministres ont mis en place à Paris un comité mixte France-Espagne, dont la création avait été annoncée le 24 mai. Il s'inspire du comité fruits et légumes, créé il y a vingtaine d'années, qui a permis d'aplanir les relations commerciales entre les deux pays. La nouvelle instance présidée par les deux ministres est composée de professionnels de la filière viticole des deux côtés des Pyrénées, de hauts fonctionnaires de l'Agriculture, de la Concurrence et de la Fiscalité ainsi que du président du groupe vin de la Copa-Cogeca, principal syndicat agricole européen.

Un premier groupe thématique planchera sur la compétitivité et les aspects économiques de la filière viticole, «afin d'anticiper les éventuelles difficultés du marché», a indiqué le ministère de l'Agriculture. Et d'éviter de nouveaux différends.

Un deuxième groupe se penchera sur les aspects réglementaires. «Il vise à établir des positions franco-espagnoles fortes sur les questions de politiques européenne et internationale». L'objectif étant de mettre fin aux distorsions de concurrence.

La prochaine réunion plénière du comité aura lieu avant juin 2018, à Madrid.