RETOUR


Emmanuel Macron : La nourriture est bien une affaire d'Etat

par Pierre Berthet le 30-09-2017

Emmanuel Macron : « La nourriture est bien une affaire d'Etat »


vendredi 29 septembre 2017 14:38 – L’hôtellerie - restauration


Le président de la République, Emmanuel Macron a reçu mercredi 180 chefs étoilés au Palais de l'Elysée pour un déjeuner exceptionnel, orchestré par Guillaume Gomez, chef des cuisines de l'Elysée, avec le concours d'Anne-Sophie Pic, Yannick Alleno, Guy Savoy, Dominique Crenn et Claire Heitzler. Il s'est adressé à la profession. Extraits.

« Le déjeuner d'aujourd'hui prouve à ceux qui n'étaient pas encore convaincus que la nourriture est bien une affaire d'Etat. Certaines et certains ont pu le vivre ces dernières semaines ou ces derniers mois, à chaque fois que j'ai des échanges avec des homologues étrangers qui viennent en France, j'ai à coeur de mettre en avant la gastronomie française et c'est attendu, c'est souhaité. (…) Et la France est attendue pour sa gastronomie, et elle rayonne par sa gastronomie et ce que les étoilés justement représentent lorsqu'ils accueillent le monde dans notre pays ou lorsqu'ils essaiment le savoir français par-delà nos frontières.
Notre pays a donc cela en lui, ses capacités, ses savoir-faire, ses talents et il nous appartient de leur donner une juste place. Cette juste place, c'est d'abord de reconnaître ce que vous représentez dans le savoir-faire français, son rayonnement, sa capacité d'attractivité.

Goût/Good France Un premier sursaut à ce titre était incarné avec le lancement en 2015 de Good France. 1.000 restaurants étrangers et toutes les ambassades ont servi partout dans le monde un repas d'inspiration française avec un service à la française auquel nous tenons beaucoup dans cette maison. (…) je vous propose de nous fixer l'objectif de 10.000 restaurants participants en 2022, avec le soutien des 200 résidences de France à l'étranger, un plan d'action Good France sera présenté par Jean-Yves Le Drian, le 10 octobre lors du conseil de pilotage du tourisme.

Le défi de l'alimentation Le deuxième défi dans lequel je souhaite que vous soyez pleinement embarqué, c'est celui de l'alimentation. Nous avons lancé il y a quelques semaines, les Etats Généraux de l'Alimentation avec plusieurs ambitions. (…) Vous êtes, celles et ceux, qui permettez de donner une chance à un produit, un producteur, un agriculteur, un transformateur qui à un moment donné, prend des risques, décide d'œuvrer pour la qualité parce que vous allez l'attirer sous la lumière ou un peu de votre lumière.

 « Vous êtes un exemple »  « ...il y a surtout des journées qui commencent tôt et qui finissent tard, la volonté de perfectionner un geste jusqu'à l'extrême, la volonté de le transmettre et de le passer aux plus jeunes pour que cela dure, que cela vous dépasse, la fatigue qui n'existe pas, l'exigence qui fait que d'une récompense, on va à l'autre et que, quand bien même on est au sommet, on continue à guetter des sourires, les signes de satisfaction et qu'on vit dans l'angoisse d'être un peu moins parfait. Mais je n'ignore rien de tout cela et je sais que c'est votre quotidien. Il est d'une exigence extrême mais vous êtes des artistes. Et le pays a besoin de cette exigence et de la reconnaître, c'est pour ça que vous êtes là, mais parce que vous êtes un exemple pour les plus jeunes, rien ne se fait sans l'effort, rien n'existe sans le mérite, rien ne se conquièrent, sans ces petits matins rien et ne les regrettez jamais, même les jours difficiles, ne les regrettez jamais, c'est ce qui nous fait. Mais vous êtes aussi un exemple parce que chez tous nos jeunes, il y a un avenir dans tous les métiers et vous êtes une profession, un art, un savoir-faire qui montre que lorsqu'on a la passion, on peut trouver sa place de la pâtisserie à la cuisine, au service en passant par tous les métiers qui vous sont liés. »

« Votre rôle est essentiel » « Alors ne lâchez rien de votre exigence, mais continuons à l'expliquer, à la donner à voir, parce que je suis convaincu que derrière cela, il y a une place pour nos jeunes en grand nombre et il y a une dignité dans cette excellence. Une dignité irremplaçable, elle ne se calcule pas en argent, elle ne se calcule même pas toujours en médaille, elle se calcule à la reconnaissance que vos proches, celles et ceux qui travaillent avec vous, celles et ceux qui goûtent votre cuisine vous donne chaque jour et qu'aujourd'hui, nous voulions partager avec vous pour vous dire que par-delà les frontières sur les grands projets du pays, mais dans l'intimité de ce qui est notre pays, notre civilisation, votre rôle est essentiel, et pour toutes ces raisons, je compte sur vous comme vous pouvez compter sur moi ».