RETOUR


Les métiers de la salle à l'honneur au 25e congrès de l'Aflyht

par Pierre Berthet le 27-03-2018

Les métiers de la salle à l'honneur du 25e congrès de l'Aflyht


mardi 27 mars 2018 13:05 - L'hôtellerie - restauration


Pau (64) Du 21 au 23 mars, les adhérents se sont retrouvés à Pau pour le congrès annuel de l'association. L'occasion pour les quelque 300 participants d'échanger sur l'importance des métiers de la salle et la réforme du bac STHR.

Cyrille Jeannes au Palais Beaumont de Pau pour le 25e congrès de l'Aflyht.

Il y a eu foule au Palais Beaumont de Pau (Pyrénées-Atlantiques) pour le 25e congrès de l'Association française des lycées de l'hôtellerie et du tourisme (Aflyht). Quelque 300 participants, dont les représentants d'une centaine de lycées, s'y sont retrouvés du 21 au 23 mars derniers. Et ce, en dépit de la grève de la SNCF, qui a néanmoins compromis la venue de quelques lycées, mais aussi de certains intervenants, dont celle de Michel Lugnier, inspecteur général de l'Éducation nationale. 
Au programme de ces trois jours de rencontres et d'échanges : le service et les métiers de la salle. 'Il est important de revaloriser ces professions. Surtout que sans la salle, la cuisine ne peut pas fonctionner', souligne Cyrille Jeannes. Le président de l'Aflyht ajoute : 'Dans les lycées, nous devons montrer et démontrer aux jeunes qu'un serveur n'est pas un porteur d'assiettes. Il est avant tout celui qui explique et raconte les plats, celui qui les accorde avec des vins, ou encore celui qui sait les vendre.'
Pour Cyrille Jeannes, il est d'ailleurs pertinent que le bac STHR permette aux élèves de découvrir cuisine et service durant la première année du cursus : 'Cela peut faire naître des vocations pour l'année suivante, chez celles et ceux qui méconnaissaient auparavant les métiers de la salle.'


'Nous n'avons pas d'information sur cette la transformation du bac STHR'

Avec la réforme du bac, annoncée ce 14 février par Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, quid du bac STHR ? La question a fait l'objet d'un débat au congrès de l'Aflyht, 'car nous sommes inquiets à ce sujet', confie Cyrille Jeannes. 'Tout va très vite, explique-t-il. On annonce une réforme de plus, alors que la précédente n'a que deux ans. Et nous n'avons aucune information sur cette transformation du bac STHR. Nous craignons que tout soit ficelé sans que l'on prenne le temps de nous demander ce que nous en pensons. Surtout s'il y a de gros changements prévus.' 

Aussi le président de l'Aflyht compte-t-il sur Michel Lugnier pour rassurer les plus perplexes : 'Nous lui faisons confiance. Jusqu'à aujourd'hui, toutes les réformes se sont bien passées. Nous n'avons pas eu de mauvaise surprise.' Au regard des attentes quant à ce futur bac STHR, il y a fort à parier que celui-ci sera, une fois de plus, parmi les sujets qui feront l'actualité lors du prochain congrès de l'Aflyht. Congrès d'ores et déjà prévu en mars 2019 à Besançon (Doubs).

Anne Eveillard