RETOUR

Omnivore 2020 : Chefs face crise, bouleversement et créativité

par webmaster le 04-08-2020

Omnivore 2020 : les chefs face à la crise entre bouleversement et créativité

Restauration - lundi 3 août 2020 10:05 - L'hôtellerie - restauration

5 scènes, 100 masterclass et conférences, 150 invités, 5 foodtrucks, 16 chefs en mode street food, 1 salle à manger pop up, 60 exposants & partenaires… L'édition 2020 du festival Omnivore, 15e du nom, vous donne rendez-vous du 12 au 15 septembre au Parc Floral de Paris. Quelques chefs dont la participation est déjà actée.






Sa programmation, qui célèbre le 15e anniversaire du festival, questionne plus que jamais le quotidien des chefs dans leur engagement et leur (re)définition d’une gastronomie en temps de crise. L’actualité française de la cuisine n’a jamais été aussi dense, brûlante, à l’image de Stéphane Jego (L’Ami Jean, Paris) ou d’Amandine Chaignot (Pouliche, Paris) parmi les figures de la crise, également invités de la Grande scène d’Omnivore. Si les poids lourds sont bien présents, Pascal Barbot (L’Astrance, Paris) et son premier maître Alain Passard (L’Arpège, Paris), Alexandre Couillon (La Marine, Noirmoutier) et David Toutain (dt, Paris), la dynastie Sammut (Reine, Nadia et Julia de Lourmarin et de Marseille), Jean Sulpice (Auberge du Père Bise, Talloires) ou encore la pâtissière Claire Heitzler, c’est qu’ils sont les premiers à rebattre les cartes d’une cuisine tournée vers son environnement cultural et culturel. Les jeunes pousses Céline Pham (Tontine, Paris), Jean et Roxane Sévègnes (Le Café des Ministères, Paris), Maxime Laurenson (Rustique, Lyon), Pierre Touitou (Vivant, Paris), Anne Legrand et Clio Modaffori (L’innocence, Paris) ou Hugo Roellinger (Les Maisons de Bricourt, Saint-Méloir-des-Ondes) sont les nouveaux passeurs des valeurs de la Jeune cuisine, obstinés et déterminés dans leurs choix. Ils composent le meilleur des name-dropping d’une programmation Omnivore toujours aussi chercheuse et inédite.

#omnivore #chefs #cuisine